image

Bonjour tout le monde !

Bienvenue à toutes les nouvelles personnes arrivées ici depuis la publication de l’article « Manger moins de viande… », et merci à tous ceux qui l’ont partagé sur les réseaux sociaux… Je vais me répéter mais je suis très touchée que mon message ait touché autant d’oreilles attentives. Merci !

Demain, on attaque les festivités de Noël sur le blog ! En décembre, je vous proposerai des recettes savoureuses et végétales pour accompagner les fêtes de fin d’année, j’espère que ça vous plaira ! 🙂

En attendant, je voulais vous proposer une recette super facile aux accents asiatiques, pour voyager un peu ! Alors petit avertissement… Si vous voulez faire cette recette, il vous faudra surement faire les courses « exprès » en épicerie bio ou asiatique, car les ingrédients sont un peu originaux… Mais pas introuvables ! Et une fois les courses faites, c’est simple comme tout.

Aujourd’hui, on cuisine avec un de mes ingrédients chouchous… Les champignons shiitakés ! Yummy. C’était aussi l’occasion de découvrir un nouveau produit… Le lupin !!! (J’aurai pu aussi intituler cet article « Comment j’ai enfin testé l’émincé de lupin« , mais c’était pas super glamour hein. ^^) L’idée, c’est que je cherchais un simili-carné sympa en morceaux, pour mes poêlées. Et, si possible, je voulais un truc sans soja pour changer un peu. Alors si vous avez envie de tester, je vous le conseille. La texture est moelleuse à souhait… On s’est régalés !!! Et si ça vous parait trop compliqué de trouver du lupin, vous pouvez remplacer par votre tofu préféré, ou tout autre source protéinée que vous aimez bien. En tout cas… C’était trop bon !

On y va ?
image

Ingrédients : Pour 4 personnes

  • 1 sachet de champignons shiitakés déshydratés (40g)
  • 400g d’émincé de lupin ou de votre tofu préféré (fumé…)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 botte de persil et/ou de coriandre
  • 1 gros dé de gingembre
  • 1 cube de miso
  • 1 cuillère à café bombée de coriandre moulue
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 160g de nouilles ramen (poids sec) ou à défaut, les nouilles asiatiques de votre choix !

Préparation : 

  1. Faire réhydrater les shiitakés dans un grand bol d’eau à température ambiante pendant 1h.
  2. Au bout d’1h, égoutter vos champignons et émincer l’ail.
  3. imageFaire revenir à la poêle l’ail et les champignons, à feu doux avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
  4. Pendant ce temps, émincer le persil et/ou la coriandre.
  5. Au bout de 5 minutes, ajouter 2 cuillères à soupe de sauce soja et la moitié des herbes hachées. Faire cuire une minute. Les champignons sont prêts. Réserver.
  6. imagePendant que les champignons cuisent, préparer la poêlée de lupin : Émincer le gingembre, et faire revenir le gingembre et le lupin 3 minutes avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et la coriandre moulue.
  7. Ajouter les herbes restantes. Faire revenir 1 minute. La poêlée de lupin est prête : réserver.
  8. Faire bouillir 1 litre d’eau avec le cube miso (ou 4 cuillères de sauce soja à défaut).
  9. imagePlonger les nouilles ramen 3 minutes dans le bouillon.
  10. Égoutter les nouilles en conservant le bouillon.
  11. Faire revenir au wok les champignons, le lupin et les nouilles pendant 2 minutes, avant de dresser dans un bol et d’arroser de bouillon.

C’est prêt ! Régalez-vous !

image

Bon appétit ! Si ça vous a plu, vous pouvez me suivre sur Facebook, Végémiam, Food Reporter, Recettes de cuisine, Cuisine VGHellocoton ou Pinterest !

6 COMMENTS

  1. Il y n’a pas la recette des ramens, je suppose donc que les tiennes sont industrielles et bourrées d’huile de palme.
    A quoi bon manger végé si c’est pour manger de la merde ?

    • Bonjour « user1234 ».
      Tu sais, je pense qu’on peut se parler gentiment… Ça ne gâche rien.
      Alors oui, mes nouilles ramen ne sont pas maison, et non, elles ne contiennent pas d’huile de palme. Juste de la farine de blé tendre et du sel.
      Il se trouve que je fais attention à ma consommation d’huile de palme, que j’évite au maximum, certainement pour les mêmes raisons que toi…
      Quoi qu’il en soit, je n’ai pas la prétention d’être parfaite, ni en cuisine ni ailleurs, et je suis sûre qu’il y a plein de choses perfectibles dans ma cuisine… Chacun est libre de consulter mes recettes, de commenter ou critiquer avec bienveillance, ou de passer son chemin.
      Bonne continuation à toi.

LEAVE A REPLY