Des sushis vegan… Je vous aurai vraiment tout fait ! 😀 Aujourd’hui, je vous propose de vous amuser, de vous régaler, autour d’un plat de sushis et makis, sans poisson mais avec beaucoup de bonne humeur…

Ces sushis et makis, en plus d’être délicieux, sont préparés à bases d’algues (feuille de nori et algues en paillettes), et sont donc tout particulièrement adaptés aux régimes vegéta*iens, car très riches en iode ! (Vous avez donc un prétexte pour vous gaver de makis 3 fois par semaine, de rien, c’est cadeau.)

J’ai le plaisir de partager avec vous cette recette aujourd’hui grâce à Marinoë, LE spécialiste des algues bio, qui m’a fait parvenir un très beau colis de produits, tous plus délicieux les un que les autres… à base d’algues évidemment ! Demain, je vous parlerai plus en détail de cette entreprise familiale pour qui j’ai eu un vrai coup de cœur (et vous allez être gâtés, bien sûr !). En attendant, je vous invite à visiter leur (très beau) site web, pour en apprendre un peu plus sur les bienfaits des algues et pour découvrir de magnifiques recettes !

Des sushis vegan ???

Bon alors, comment remplacer le saumon dans les makis et sushis ? Les makis se véganisent très facilement en variant les légumes et les assaisonnements, mais pour les sushis, je me suis creusée la tête un bon moment… Comment « remplacer » la tranche de saumon ? Il existe bien sûr des substituts de poisson dans les épiceries véganes, mais j’avais envie d’un truc simple, frais, réalisable facilement à la maison. Et puis je suis tombée sur cette très belle recette de « Vert et fruité », qui propose une marinade aux algues à tomber : Elle donne un goût incroyable à de fines lamelles de carottes… Evidemment, ce n’est pas du vrai poisson (vous me direz, c’est le but en même temps…), mais on retrouve le goût fumé et iodé… C’est un délice, vraiment !

Note : Cette recette de carottes est délicieuse en makis ou sushis bien sûr, mais on peut imaginer de nombreuses recettes !!! J’ai vraiment hâte de tester en salade ou en bagels… Miam !

La recette !

Ingrédients et matériel :

Pour le « saumon » végétal :

  • 2 belles carottes
  • Le jus d’un citron jaune
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • 1 cuillère à café de fumée liquide
  • 1 cuillère à soupe d’algues en paillettes, ici les « fines algues marines » de Marinoë

Pour le riz :

  • 400g de riz à sushi
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz sucré et salé « spécial sushis ».

Pour la garniture des makis :

  • Quelques fins bâtonnets de carottes marinés comme préparés précédemment
  • Des légumes crus aux choix, taillés en fins bâtonnets : concombre, courgette, avocats…
  • Une briquette de soja cuisine
  • 1 cuillère à café bombée d’aneth

Pour le montage des makis :

  • Quelques feuilles d’algue nori
  • 1 natte en bambou
  • 1 couteau bien aiguisé
  • 1 bol d’eau

Préparation des carottes « façon saumon »

  1. Peler les carottes et les passer à la mandoline dans le sens de la longueur. Réserver les belles lamelles, puis tailler les « chutes » de carottes en fin bâtonnets. Les lamelles serviront à former des sushis et les bâtonnets des makis. 🙂
  2. Mélanger le reste des ingrédients dans un petit récipient, et mettre les carottes à tremper dans cette marinade.
  3. Laisser mariner au frais, idéalement au moins 3 heures.
  4. Pendant ce temps, préparer votre riz à sushis comme à votre habitude ou comme indiqué sur le sachet. Mes deux méthodes préférées pour la cuisson du riz restent le Thermomix (Dans le panier, 19 minutes température varoma, vitesse mijotage) ou la marmite à riz, car c’est vraiment inratable…
  5. Laisser refroidir le riz dans un grand plat.
  6. Quand il est tiède, ajouter le vinaigre de riz et bien mélanger.
  7. Quand le riz est à température ambiante, vous pouvez procéder au montage.

Montage des sushis

Le montage des sushis est relativement simple, il « suffit » de réaliser une petite boule de riz bien tassé dans le creux de la main, puis de poser une lamelle de carotte marinée dessus. Mais j’avoue, par commodité, j’utilise un petit moule à sushi (celui-là), qui permet de bien tasser le riz, ce qui me facilite la vie :  🙂

Montage et découpe des makis

Allez, on souffle, vous allez y arriver ! Je vous explique tout pas à pas !

NB : Ce petit tuto est extrait de ma recette « Makis cœur tzaziki« , d’où la garniture au concombre… 🙂 Mais évidemment le principe est le même !

a. Déposer une feuille d’algue nori sur la natte en bambou.
b. Mouiller vos doigts. La clé pour manipuler le riz à sushis sans devenir fou est de TOUJOURS garder les doigts humides. Prélever une poignée de riz et l’étaler sur 2/3 de la feuille.
c. Déposer la garniture au milieu du riz, en formant une ligne horizontale. Pour moi, ce jour là : des bâtonnets de carottes marinées, des bâtonnets de courgettes crues, avec une sauce crémeuse à l’aneth (100ml de soja cuisine + 1 cuillère à café d’aneth)
d. et e. Rouler le maki à l’aide de la natte, en serrant bien, avec les deux mains. Arrêter de rouler quand il reste une bande de 2 cm d’algue.
f. Mouiller la bande d’algue restante avec les doigts.
e. Terminer de rouler le maki. Et voilà ! 🙂

Pour la découpe, bien garder le couteau humide et faire des tronçons de 1,5 cm. Le grand plaisir de celui qui monte les makis est bien entendu de boulotter discrètement les chutes en cuisine. Mais ne le dites à personne, prenez plutôt l’air dévoué de celui qui se sacrifie en préparant les makis pour toute la famille. Je pratique cet art depuis des années et tous n’y voient que du feu. 😀

Vous voilà expert en makis ! Elle est pas belle la vie ?

Note : Si vous aimez les saveurs iodées, je vous invite à (re)découvrir ma recette de tartare d’algues, un petit délice en apéro…

Bon appétit ! Si ça vous a plu, vous pouvez me suivre sur FacebookInstagram Pinterest, et vous abonnez à ma chaîne Youtube !

2 COMMENTS

  1. Superbe recette Elsa !! Ça me donne envie d’en faire 🙂 L’idée de la carotte marinée est super originale
    Marinoe est en effet une chouette marque, mon produit préféré chez eux, que j’ai du mal à dénicher en magasin, c’est le taramalg, truc de ouf comment c’est bon et ça ressemble vraiment beaucoup au tarama !! Tu y as goûté ?
    Passe un bon week-end, bisous

  2. J’ai tendance à ne faire que des makis, mais cette recette pour des sushis aux carottes a l’air bonne. J’avais vu également des recettes de saumon / carottes avec des carottes cuites au four dans du sel, ça avait l’air très fondant.

LEAVE A REPLY